~ www.droits-divins.com ~

HomeHome  CalendarCalendar  FAQFAQ  SearchSearch  MemberlistMemberlist  UsergroupsUsergroups  RegisterRegister  Log inLog in  FranceFrance  

Share | 
 

 Is there something over the rainbow ...

View previous topic View next topic Go down 
AuthorMessage
josephbalsamo

avatar

Posts : 9
Join date : 2011-03-28

PostSubject: Is there something over the rainbow ...   Fri May 13, 2011 4:39 am

Ruelles pavées grossièrement et bombées pour laisser les eaux de pluies raviner aisément au caniveau , calèches à vive allures se croisant, tirées par de lourds destriers harnachés et portant oeillères, le quartier de "Lincoln Inn" semblait fièvreusement fréquenté ces jours .Et de Joseph de se faufiler en toute hâte vers une ruelle bien plus étroite et donc moins avisée au brouhaha et remue ménage des voitures de ces Bourgeois et autres nobliaux qu 'il abhorrait avec véhémence .

Coupant par le marché de "Clare" et traversant à grands pas décidés la cour d'artillerie, place d'armes pour soldatesque au rapport , et le voilà à deux lieux de sa destination si d'ailleurs il ne se perdait pas à nouveau.
Pestant intérieurement contre lui d'avoir voulu rendre visite à un vieil ami à "Blooms Berry" en plein Nord de la capitale cosmopolite du Pays .Non pas que l'échange des souvenirs entre autres bouchées gourmandes dans les délices confectionnés par la dame de maison, ne furent pas d'une savante alchimie propice à la bonne humeur mais ....peste soit de cette grande ville puante et bondée de monde, tudieu !

et de lâcher un juron tant gratuit qu' inhabituel sous une colère longtemps contenue, alors qu'il arrivait en vue de la Tamise, vieille et sinueuse dame traversant la ville. La descente du "Strand" commencée tout en s'aidant de la large rambarde de fer forgé car les marches de pierres marquaient là la fin de leur âge canonique par des trous et autres " casses trognes" qu 'il convenait d'éviter au mieux , sinon de ne finir le cou et les os rompus en tous points...

Un rayon de soleil obséquieux fit l'audace de percer là l'épais fog chapeautant la ville en cette saison , et de notre marcheur de souffler avec peine en s'affairant à son seul guide de valeur pour le mener aux berges.


* source : Map of London by the "Hebreu University of Jerusalem and the Jewish national University Library"
Back to top Go down
View user profile
galeswinthe

avatar

Posts : 255
Join date : 2010-07-25
Location : London

PostSubject: Re: Is there something over the rainbow ...   Sun May 15, 2011 8:51 am

[Un vieux pont, deux rives et au milieu coule un fleuve]


Il fallait bien se faire une raison; elle s'était perdue dans la capitale londonienne. Quelle gourdasse ! Le beau regard empreint de colère de Gabrielle Fremyn, plus connue sous le nom de Galeswinthe, balayait maintenant les ruelles animées de la vieille ville où ses souliers de satin à hauts talons avaient tant battu le pavé qu'elle n'aurait plus qu'à les jeter une fois de retour à l'herboristerie. Les jambes croisées, elle balançait nerveusement son peton de dextre à sénestre, le dos roide, elle se tenait assise sur un banc de pierre dans un jardin public composé de quatre parterres, entourés d'arbres taillés. Au centre de chacun, d'aucuns pouvaient voir des statues, et au milieu un bassin avec un jet d'eau. Au fond, une statue servait de point de fuite à la perspective. La jeune femme avait noté dans les espèces de végétaux qui ornaient ce petit coin de verdure le buis pour les bordures, les ifs pour les arbres taillés ainsi que pour les fleurs, la rose Centifolia dont le doulx souvenir la plongeait inexorablement dans les réminiscence de son passé.

Chassant d'un geste de la main de bien tristes pensées, Galeswinthe avait baissé le rideau de ses longs cils pour tenter de maistriser le grand émeuvement qui s'immisçait insidieusement par tous les pores de sa peau. Elle avait quitté Hammersmith sur les bords de la Tamise, se souvenait fort bien de son entrée au Dove, un établissement de boissons mal famé dans lequel la bouche sèche, elle avait souhaité se désaltérer. La blonde, allure altière, avait lissé d'une main gracile la robe manteau sombre ouverte sur le devant qui laissait entrevoir une jupe taillée dans un tissu satiné léger aux couleurs de l'amande assorti à son corsage, tandis que tous les yeux convergeaient sur sa petite personne. Elle ne s'était point laissée impressionner par les sales trognes qui la reluquaient ni par les grivoiseries qui fusaient et d'une voix ferme avait commandé un verre de cette bière houblonnée qui nonobstant son goût affreux était somme toute rafraichissante.

Galeswinthe s'était ensuite retrouvée à traverser le London Bridge, seul pont qui enjambait la Tamise au niveau de la City pour rejoindre Southwark. Depuis son arrivée à Londres, elle ne s'était jamais aussi éloignée du quartier où elle s'était installée. Elle s'était amusée à compter le nombre de ses arches et en était arrivé au chiffre de dix-neuf lorsqu'elle posa le pied sur la rive sud du fleuve. L'ouvrage était fortifié, et alors que la jeune femme s'esbaudissait devant tant de beauté un gamin lui raconta qu'au-dessus de la porte donnant sur la rive sud, les têtes des condamnés exécutés étaient exposées, plantées au bout d'une pique. Elle avait alors porté la main sur sa gorge et le mioche s'était carapaté en gloussant. Autre curiosité le vieux pont était couvert de maisons, de boutiques et d'une chapelle. La jeune femme avait poursuivi sa route effleurant de ses prunelles bleutées le fleuve à la circulation si intense que les bateaux ne pouvaient pratiquement pas bouger. Une douzaine de bateaux faisaient la queue pour décharger leurs marchandises, ce qui prendrait plusieurs jours assurément.

Finirait-elle par apercevoir the Angel of the Thames ? Cet ange qui apparaissait aux temps de grandes catastrophes. Flânant sur ces berges sud, Galeswinthe avait rejoint lentement la cathédrale de Southwark au clocher carré. Elle avait passé les lourdes portes de l'édifice religieux, avait effectué une légère génuflexion avant de se signer puis avancer à grandes enjambées vers la nef centrale, effleurant de ses opalines les piles de la nef cruciformes admirant les quatre demi-colonnes engagées. La nuque relevée, le regard s'était attardé sur la voûte de chaque travée du vaisseau central avant d'effleurer les vitraux colorés. Après quelque hésitation, elle avait fini par obliquer à sénestre et s'installer à peu à l'écart passant devant les bancs réservés aux fidèles pour s'agenouiller sur un prie-dieu, tant la quiétude des lieux semblait propice à la prière. L'âme et le cœur plus légers, elle avait alors quitté les lieux saints et ses pas l'avaient conduite en ce jardin où son précieux séant reposait à présent sur la pierre froide de ce banc qu'un timide rayon de soleil ne parvenait point à réchauffer.

_________________

Gals "J'ai déposé mes rêves sous tes pieds. Marche doucement car tu marches sur mes rêves" W. B. Yeats
Back to top Go down
View user profile http://droits-divins.foruml.biz/profile.forum?mode=viewprofile&a
josephbalsamo

avatar

Posts : 9
Join date : 2011-03-28

PostSubject: Re: Is there something over the rainbow ...   Sun May 22, 2011 11:38 am

Seulement à trop parcourir une si grande contrée sans en connaitre les tenants et surtout aboutissants on vient à se perdre... Le premier repère , ladite Tamise rejointe ; le Français d'adoption se retrouve bec dans l'eau au figuré de ne point trouver de pont enjambant l'impétueuse dame.Portant main à son front pour se prémunir de ce fallacieux et taquin rai de soleil persistant, une fois ne devenant pas coutume. Regard porté vers l'Aval puis vers l'Amont pour enfin percevoir de quoi franchir enfin l'eau verdâtre parsemée de nombreux remous et tourbillons ayant déjà perdu plus d'un prétentieux.

Arrivé au devant du pont de pierres taillées de belle envergure et de seulement trois piles d'appuis, ses yeux se lèvent pour considérer la vieille Tour de Londres.Lieu érigé sous l'occupation brève mais marquante des romains sur la terre anglaise. Dédiée à l'observation puis à l'enfermement des captifs sous les Romains, elle fut ensuite détruite par les invasions barbares venues du Nord de l'Europe. Sa majestueuse présence manquant à la défense de la ville, une nouvelle bien plus conséquente fut construite sur ordre de Guillaume le Conquérant au milieu du XI ème siècle; là encore pour résister aux incursions des farouches "Normands".

l'Italiano de souches emprunta enfin la concorde de pierres , les pas reprenant de l'entrain galvanisés qu'ils furent par de si beaux édifices nés de l'Oeuvre des Hommes. Les oriflammes et étendards de la couronne claquant d'orgueil sous le vent , la veste remontée sur la naissance du cou et les bottes marquant le pavé , là aussi vestige de l'ancienne manne venue de l'Italie actuelle.

Une enseigne singulière, un chien Terrier fumant la pipe pour mieux le décrire annonçait au venus la présence d'une taverne , oasis des promeneurs au gosier avide d'écume tourbeuse d'une cervoise ou autre Pinte de "stoud" .un rictus se voulant sourire naquit entre les rabats de la veste alors que les efforts redoublèrent d'achever là la route pour ce jour, du moins avant la tombée de la Nuit .
Back to top Go down
View user profile
galeswinthe

avatar

Posts : 255
Join date : 2010-07-25
Location : London

PostSubject: Re: Is there something over the rainbow ...   Tue May 24, 2011 12:19 pm

Ses prunelles bleutées fixaient un point invisible sur le sol pavé lorsqu'elle sursauta en esgourdissant les cloches de la cathédrale si proche, qui rythmaient la journée de la capitale londonienne. Deux paumes de mains se portèrent sur une gorge découverte à la peau d'albâtre dont la poitrine se soulevait en saccades accélérées le souffle court. Prestement, Galeswinthe se leva et effectua un pas maladroit. Elle sentit alors sa cheville se dérober et poussa un petit cri de douleur suivi d'un juron.


Aiyeuhhhhhhhhhhhh !


Peste soit de...


Le regard opalin glissa sur les petites chaussures qu'elle portait ce jour là pour constater que le talon du pied dextre s'était cassé. Quelle guigne ! Perdue et claudiquante ! Le bossu de Notre Dame faisait pâle figure au regard de notre blonde. La démarche incertaine, la jeune femme s'avança vers le bassin où se dressaient nettement des fleurs de lotus et une partie de leurs feuilles au dessus de la surface de l'eau. Elle se déchaussa sans tortognoner, balaya le jardin de ses noisettes et s'étant assurée de s'y trouver seule, Galeswinthe souleva lentement les différentes couches de linges de corps qui se superposaient sous le satin de sa jupe amande. La jambe levée fendit les eaux rafraichissantes du plan d'eau.

La françoise expira un gémissement en soufflant profondément. Elle baissa un court instant le rideau de ses longs cils la douleur soulagée. Nuque inclinée, Galeswinthe restait ainsy immobile pendant un certain temps laissant le pâtiment s'éloigner. Les yeux mi-clos elle observait les feuilles d'aspect lisse et vernissé des nénuphars qui flottaient à la surface de l'eau. Positionnés dans une zone ensoleillée, iceux donneraient naissance, tout au long de l'été, à des fleurs isolées de couleur très variées rose, blanc ou jaune selon les espèces.

La blonde libéra sa cheville du carcan glacé qui l'enveloppait et un léger vertige l'obligea à se rasseoir vitement sur le bord du bassin. Les buissons de rosa centifolia, la rose aux cents feuilles, en fait cents pétales, fortement parfumée exaltait un parfum suave, soutenu et miellé qui lui montait à la tête comme un bouquet de vins fameux. Soudainement ce jardin lui semblait moins accueillant. Elle tenta de se chausser en vain. Le talon de son pied écrasa le dos de la chaussure qu'elle enfila comme une babouche de bédouin. L'après midi s'étirait vers la fin. Il était plus que temps de retrouver le chemin du retour. Oui-dà mais vers quelle direction se tourner ? Une main fine et gracile venait de se refermer sur une couronne de longues étamines au calice de forme allongée.

_________________

Gals "J'ai déposé mes rêves sous tes pieds. Marche doucement car tu marches sur mes rêves" W. B. Yeats
Back to top Go down
View user profile http://droits-divins.foruml.biz/profile.forum?mode=viewprofile&a
josephbalsamo

avatar

Posts : 9
Join date : 2011-03-28

PostSubject: Re: Is there something over the rainbow ...   Mon Jun 06, 2011 2:08 pm

Au sortir du "Smoking Dog" , taverne parmi les tavernes les plus mal famées des habituels lieux de la "Middle Class" ...

Le pas hésitant, dire titubant sera plus véridique mais bien moins élogieux pour le héros de ce récit . Ce dernier reprend son chemin, renfrogné et tête à ras d'épaules dans son col relevé, le vent s'étant levé aux abords de la tamise ; chassant ainsi le Fog né des manufactures toutes proches .La brume sévie d'ailleurs autant en travers de ses pas qu' en ses pensées un rien perturbées par les pintes à saveur de malt d'Orge .

Quelques becs de gaz allumés dorénavant , la carriole s'éloignant justement d'avec les deux préposés à l'allumage des récipients propices à la combustion de la Houille, la flamme naissant de ce procédé chimique étant pour l' époque le meilleur moyen d'illuminer la ville . Trio de comparses avinés discutant le bout de gras avec une caisse de la Malle Poste , deux jeunes pouliches en frous frous se rendant selon toute vraisemblances à une soirée Mondaine ; voilà les quelques spectateurs des pas de l'Italiano entre trottoirs et estaminets divers .

"Mi Sol Fa Si"
carillonnant au loin rappela à Joseph tant la présence proche parmi les brumes de la Tour de l'horloge que de raviver sa nécessité de trouver un abri pour la nuit à venir .

Le palais de Westminster ? ... trop bien gardé . Ri entre ses dents l'homme, en claquant des doigts sporadiquement à la recherche d'une idée .

Tudieu, j'aurai mieux eu fait de dormir carrément sur la table tout à l'heure... Si ce "Blue sweet" n'était pas entré faire sa ronde ... persifla t'il en maugréant cette fois .

Et de s'engoncer un peu plus encore dans son col, les yeux illuminés de convoitise en voyant une voiture arrêtée sans cocher ni passagers vraisemblablement .


N de l'a : mes excuses pour quelques liberté quand à l'époque; que ce soit pour "Big Ben" , les éclairages et le surnom inventé de la maréchaussée .
Back to top Go down
View user profile
galeswinthe

avatar

Posts : 255
Join date : 2010-07-25
Location : London

PostSubject: Re: Is there something over the rainbow ...   Sat Jun 11, 2011 10:37 am

Le ridicule ne tuait point ! Galeswinthe clopin-clopant avançait péniblement mais grelotait à présent. Au dessus de la ville l'astre solaire déclinait peu à peu annonçant le début de la nuit. Le bas trempé n'avait eu le temps de sécher et à son contact, le creux de sa cuisse frémissait de mille frissons. Elle n'allait tout de même pas l'ôter en public. Quoi que les rues s'étaient faites plus désertes et silencieuses mais il aurait fallu qu'elle se contorsionne quelque peu ce qui aurait sans doute attirer l'attention sur sa personne. Maréchaussée ou vil coquin c'était selon... Sans armes, elle se sentait suffisamment nue. Pourtant elle ne trouillait point à parcourir les rues de la capitale ainsy; elle avait de la ressource notre blonde pour se défendre. Des dents pour mordre et des ongles suffisamment longs pour balafrer jusqu'au cœur.

Galeswinthe marchait doncques à la vitesse de l'escargot grimaçant à qui mieux mieux lorsque sa chausse dextre écrasait le pavé. Bas et chaussure faisaient splash splash. La froidure de l'eau n'avait que calmé provisoirement la douleur causée par une cheville qui la lancinait au point de laisser poindre une poussée lacrymale qu'elle tentait d'endiguer en inspirant profondément. Elle avait décidé de refaire le chemin en sens inverse pour le retour faisant appel à une mémoire plus auditive que visuelle malgré l'heure avancée de la journée. La jeune mairesse resserra davantage les pans de sa robe manteau autour de sa poitrine et s'apprêta à traverser de nouveau le London bridge dont les boutiques avaient baissé rideau non sans jeter un regard empreint de trouble en portant ses prunelles bleutées au dessus de la porte qui lui permettrait de quitter la rive sud de Tamise.

Elle se ravisa au dernier moment et continua de marcher droit devant elle. Une petite brise s'était levée et elle savourait à présent la caresse du vent sur son visage. Courte accalmie ou caprice du temps, comme autant de tenues garnissant les larges coffres portant décorations flamboyantes d'une grande dame entourée d'accortes servantes et affublée à la dernière mode. . La brume des eaux du fleuve étendait maintenant sa toile jusqu'à en recouvrir ses berges. Purée de pois ! Il aurait pu s'agir d'un juron pourtant aucun son ne s'était échappé des lèvres fines de la françoise qui commençait à croire qu'elle avait la guigne qui lui collait à la peau ce jour là. Pourtant tel un mirage un cab se profilait enfin dans son champ de vision. Nonobstant un gémissement de douleur expectoré comme un crachat, Galeswinthe pressa le pas en agitant les bras pour attirer l'attention du cocher. Quelle déception en découvrant le coche vide !

Vraisemblablement, elle n'était point la seule à convoiter la voiture. La silhouette d'un homme se dessinait à la lumière des becs à gaz*...



Edit pour ajout d'une NDLA
*Libertés que j'ai reprises également cher JD Josephbalsamo et mon petit doigt me dit qu'elles n'ont pas échappé au regard du bulbé qui semble s'intéresser non à son propre reflet mais à l'Echo de la capitale londonienne Wink
** remplacez donc les becs par des falots ou des flambeaux de bonne cire jaune timbrée des armes de la ville, à votre convenance cher lecteur

_________________

Gals "J'ai déposé mes rêves sous tes pieds. Marche doucement car tu marches sur mes rêves" W. B. Yeats
Back to top Go down
View user profile http://droits-divins.foruml.biz/profile.forum?mode=viewprofile&a
josephbalsamo

avatar

Posts : 9
Join date : 2011-03-28

PostSubject: Re: Is there something over the rainbow ...   Sat Jun 25, 2011 5:38 am

Les pas se font plus lents et mesurés à l'approche de l'équipage , un regard fuyant aux alentours pour s'assurer de la bonne assurée de son intention secrète: se servir dudit carosse pour passer la nuitée sous de meilleurs auspices qu'un dessous de pont ou une ruelle coupe-jarrets .

La luieur blafarde de l'astre de nuit s'alliant pour l'heure à celle rudimentaire des lieux , un relent d'égouts nauséabont témoignant d'un valoir non loin de là . Une toux lointaine d'un catareux ou d'un homme aviné en quête de soulager ses entrailles à quelques encablures du tripot croisé plus tôt .
De quoi décourager les âmes faibles ou trop prosaiques, non "l' Italiano " habitué à la condition la plus précaire quand cela fut nécessaire mais surtout imposé par les temps difficiles .

Alors que l' ancien Procureur aux dents longues de la Ville de Paris allait mettre à épreuve le marche pied, un sentiment... Non, une présence ...
De trois quarts par derrière lui, une silhouette élancée mais de taille modeste . Plissant les yeux en faisant mine de poursuivre son effort, une main longeant le mollet de sa jambe à demie pliée en avant, pour frôler la présence de sa dague dissimulée .
Back to top Go down
View user profile
galeswinthe

avatar

Posts : 255
Join date : 2010-07-25
Location : London

PostSubject: Re: Is there something over the rainbow ...   Tue Jul 05, 2011 10:35 am

La prudence n'est elle point la vertu la plus nécessaire à la vie humaine ? Ô combien la jeune femme en avait fait montre depuis ce jour où elle s'était enfuie du couvent ne voulant se plier à l'autorité d'un père jusque là inexistant et dont la reconnaissance ne transparaissait que par la volonté de la voir prendre pour époux l'homme de son choix. Elle avait refusé de se perdre à jamais par ces épousailles arrangés dont l'unique objectif visait l'asservissement de nouvelles terres et de nouveaux sujets. Battant la campagne comme une voleuse, elle avait été recueillie par Hagos, qui l'avait alors rebaptisée. Une nouvelle vie, une nouvelle identité.

Malgré la brume qui enveloppait maintenant la ville entière, la françoyse distinguait parfaitement le carrosse qui aurait presque pu ressembler à un de ces fiacres parisiens situé dans la rue Saint-Martin devant l'hôtel Saint-Fiacre. Le great horse à la robe noire portant balzanes blanches soufflaient par ses naseaux en grattant le pavé londoniens de son sabot dextre. Impressionnée par la taille du shire pourtant réputé patient et docile mais qui se trouvait être le plus grand cheval du monde, Galeswinthe hésita un instant avant de glisser sa main dans la crinière de l'animal puis de flatter son encolure, comme pour le rassurer. L'image de ses écuries picardes se dessina furtivement devant ses yeux.

Mais le carrosse venait d'osciller et la jeune mairesse se roidit. L'homme avait eu l'intention de monter à l'intérieur et pourtant il avait interrompit son geste. Sourcils froncés, Galeswinthe laissa retomber son bras le long de son corps, les sens en alerte. Il n'y avait point foule à cette heure sur les berges de la Tamise. Bien sur elle pouvait toujours crier, le cocher ne devait pas être si loin, avec la chance qu'elle avait ce jour, elle rameuterait également toute la truandaille des alentours. Elle porta une main gracile sur le haut de sa nuque où se tenait enroulé en chignon arrière le casque blond de ses cheveux nattés pour en extraire une longue pique. La lourde tresse libérée de son carcan d'os se déroula et serpenta le long de son échine.

Tenant l'arme improvisée enserrée dans sa dextre, Galeswinthe se pencha pour ôter la chaussure transformée en babouche puis celle à haut talon et s'avança de l'autre côté du fiacre sans trouiller mais en grimaçant de douleur lorsque sa cheville se déroula sous les pas pourtant éthérés. Yeux plissés, visage placide, l'œil scrutateur de la jeune femme se porta sur l'homme de belle taille au col relevé qui lui faisait face et dont elle cherchait à capter le regard. Ils semblaient d'ailleurs se jauger l'un et l'autre. Le long silence fut brisé par la mairesse de Londres qui exprima quelques mots en anglais sans laisser transpercer une quelconque émotion.


I don't know if your intentions are good or bad but know already that I have no money on me !

Et puis je suis armée, alors je vous conseille de passer votre chemin !


Et parce que le ridicule ne la quittait plus depuis qu'elle s'était perdue sur les berges de ce foutu fleuve, la blonde agita son pic à cheveux devant l'homme.

_________________

Gals "J'ai déposé mes rêves sous tes pieds. Marche doucement car tu marches sur mes rêves" W. B. Yeats
Back to top Go down
View user profile http://droits-divins.foruml.biz/profile.forum?mode=viewprofile&a
josephbalsamo

avatar

Posts : 9
Join date : 2011-03-28

PostSubject: Re: Is there something over the rainbow ...   Mon Jul 25, 2011 10:13 am

Il est de curieuses lumières qui apparaissent parfois sur le chemin d'une existence , parfois même en pleine pénombre . Les regards se jaugent dans le clair obscur rappelant un cours instant les oeuvres baroques de Polidoro de Caravaggio , les sens sont aux aguets , électricité palpable jusqu' aux paroles de la jeune femme se prenant à escrimer l'air d'un singulier objet .

I don't know if your intentions are good or bad but know already that I have no money on me !

Et puis je suis armée, alors je vous conseille de passer votre chemin !


La main quitte presque malgré elle le mollet et son dard dissimulé alors que Joseph part d'un éclat de rire en reconnaissant une voix entendu peu de temps avant et s'étant inscrite en lui, pour bien des raisons .
Mélange tout à la fois revêche nasillard et teinté d'un caractère aussi enflammé que celui du dragon que terrassa Saint-Michel dans la légende .

.. vous ?...

Sautant en arrière au bas du marche pied , avec souplesse du chat sinon qu'il acheva sa volte d'un fouetté de la tenue un rien théatral mais bien répété pour bien des usages . Se mettant de trois quart face à l' intrépide , belle à en crever sous la lumière étrange et la nimbée humide , sueur des pavés Londoniens .

Alors qu'il allait approcher , préférant finalement se poster main sur la hanche en la considérant, prenant soin d'être bien sous l 'auspice d'un candélabre .

Galeswinthe .... Galeswinthe ...

Laissant le prénom chéri en son fort intérieur en suspens dans l'air , comme pour se remettre de l'influx nerveux ayant battu ses tempes juste auparavant .[i]
Back to top Go down
View user profile
galeswinthe

avatar

Posts : 255
Join date : 2010-07-25
Location : London

PostSubject: Re: Is there something over the rainbow ...   Sat Aug 06, 2011 12:50 pm

Et pour toute réponse un grand éclat de rire !

Surprise avait-elle été. Différentes expressions se succédèrent sur le joli minois de la blonde mairesse. Elle sentait maintenant la colère poindre. L'homme ne la prenait point au sérieux assurément à force raison, mais elle ne voulait le concéder, sa fierté d'antan s'était rappelée à son bon souvenir. Elle ne laisserait quiconque se moquer de sa petite personne impunément. Certes, elle avait piètre allure, en bas sans chausses, masse glougloutante et sans rudesse d'algues cendrées échevelées sous coulis de prunelles orageuses et peau de lait écrémé. Avoir courage et témérité n'empêchait point un cœur de trembler et pourtant Galeswinthe affichait un air impavide, déterminée à faire cesser ce rire qui cascadait de cette gorge inconnue pour se perdre dans les eaux sombres de la Tamise.

Les mots se bousculaient sur ses lèvres. Pour un peu elle en aurait bégayée. Elle serrait si fort la pique à cheveux entre ses doigts que les jointures en devenaient blanches. Elle se positionna en garde, un pied devant dirigé vers l'homme, l'autre en arrière et en travers pour assurer sa stabilité. Les pieds plutôt écartés, le poids du corps placé sur celuy de devant comme pour embrocher l'impudent. Mais le rire cessa et un premier mot fut prononcé. La spadassine, destourbée relâcha la pression de ses doigts sur l'arme improvisée qui chut à terre dans un bruit métallique sourd suivi d'une exclamation qui portait en elle toute l'incongruité de la situation. Elle étouffa un coquefredouille qui tentait une échappée entre ses lèvres fines.


Oh ! Vous icelieu !

L'homme avait sauté du marche pied du carrosse avec une grâce qui lui était propre, époussetant sa vêture avec des gestes toutefois un tantinet codifiés mais qui lui seyaient à merveille. Les yeux perlés de bleu découvrirent enfin son visage sous la lumière vacillante d'un candélabre. Il... posait oui c'était bien là le verbe qui lui venait à l'esprit, une main sur la hanche. En cet instant la jeune femme aurait vraiment voulu que le sol s'ouvre sous ses pieds et qu'elle disparaisse de sa vue. Elle s'était aventurée dans les rues de la capitale à ses risques et périls, s'était perdue dans un dédale sonore chaussée de souliers à satin à hauts talons qui jonchaient présentement le pavé. D'une cheville tordue qui la lançait à travers le bas mouillé. D'une main perdue dans le fatras de ses fils dorés alors que la futaie sombre de Joseph attirait ses doigts pour en torturer les branches basses et bien disciplinées.

La trentenaire soupira profondément en fixant le sol. Si elle escomptait séduire cet homme ce jourd'huy il prendrait à coup sur la poudre d'escampette.


Monsieur Balsamo...

Quelle surprise de vous trouvez là ! Faut croire que vous êtes toujours là au bon endroit au bon moment.


Surtout ne pas lui révéler ses misères. Elle n'était déjà pas en beauté, il n'aurait point fallu qu'il la prenne pour une demoiselle en détresse. Pourtant, elle était lasse, avait perdu sa caquesangue verbale, l'esprit atrophié de fatigue.

Auriez vous la bonté de partager votre voiture avec moi ? Le cocher a disparu dans la brumasse. Pourvu qu'il ne tarde point sinon...

Sinon quoi ? Les joues de Galeswinthe s'empourprèrent en croisant le regard de Joseph.

_________________

Gals "J'ai déposé mes rêves sous tes pieds. Marche doucement car tu marches sur mes rêves" W. B. Yeats
Back to top Go down
View user profile http://droits-divins.foruml.biz/profile.forum?mode=viewprofile&a
josephbalsamo

avatar

Posts : 9
Join date : 2011-03-28

PostSubject: Re: Is there something over the rainbow ...   Fri Aug 12, 2011 8:38 am

Sans pour autant quitter sa posture théâtrale la rehaussant de sa dextre cueillant en paume son propre menton loin d'être glabre , rasé qu'il fut de l' avant veille dans le reflet d'une flaque d'eau . Le regard considérant altièrement sourcil relevé la blonde dragonnesse ayant perdu de sa superbe , vraisemblablement ayant éprouvé sa tenue en diverses mésaventures comme seule la capitale Anglaise saurait en donner en ses ruelles inégales en pavage autant qu'en qualité de rencontres .

Une surprise en effet !

Narquois ou bien carnassier fut le sourire nouveau naissant au coin des lèvres de l'Italianno ? Faisant mine de rien une revue de sa propre tenue du fouetté d'un revers avant de ne souffrir de la comparaison , toute velléités offensives l'ayant bien évidement quitté il fit une fente avant sur le marche pied comme de remettre le bas de pantalon alors que ce fut pour refermer à l'obscurité propice le fermoir de son étui défensif au mollet .

Quand à partager cette voiture déserte ... et bien ...

Joseph laissa sa phrase en suspens juché sur la première l 'autre pied en arrière , main saisissant le tenant doré au côté de la porte , regard de gris virant au noir entre ombre et lumière .

j'ai bien peur que ce fut impossible .. à moins de n'y vouloir dormir ainsi que j'en avais l'intention première !

Le corps resta dans la pénombre de l'équipage dont seule émergeait son visage anguleux sous l'office du candélabre , là encore stature figée digne d'une oeuvre de " Pomodoro Di Caravaggio " ... ou l'invitation de Candide à cultiver son jardin.. secret ?
Back to top Go down
View user profile
galeswinthe

avatar

Posts : 255
Join date : 2010-07-25
Location : London

PostSubject: Re: Is there something over the rainbow ...   Fri Aug 19, 2011 12:31 pm

Quand la nuit étendait ses voiles et que les brumes qui montaient de l’eau s’épaississaient en tourbillonnant sur la vieille ville, la couleur, le grain, la délicatesse d’une peau se ressemblaient et il était bien difficile de les distinguer. L’œil de Joseph Balsamo n’avait point perçu le trouble qui s’était immiscé par tous les pores de la peau de la blonde londonienne, celuy même qui rosissait ses joues et diluait le bleu de son regard, pourtant il existait bel et bien mais dans la semi pénombre toute situation pouvait vite devenir confuse… A la lueur du candélabre, le corps exposé malgré elle aux yeux de l’italien qui la considérait présentement d’un air hautain, sourcil relevé, Galeswinthe en déduisit doncques que l'obscurité qui s'épaississait inexorablement au fil des heures égrenées tel un chapelet entre les mains d'une veille femme, masquait tout ou partie de son visage. Un avantage qu’elle tenait à préserver pour ne point se perdre.

La naissance d’un sourire en demi teinte, mi figue mi raisin sur l’appendice labial du brun exacerba chez notre héroïne la colère contenue jusqu’à présent par une digue de bienséance. La voix teintée d’une nuance de raillerie, il semblait s’amuser de la situation à ses dépens, accentuant par quelques gestes en apparence bien innocents, le ridicule de son affublement. Galeswinthe se mordit la lippe si violentement que de la chair entaillée un mince filet de sang serpenta le long de son menton jusqu’à se perdre dans un sillon de peau laiteuse. De partage de voiture il n’y aurait aucun. Elle s’était fourvoyée sur ses intentions premières puisqu’il escomptait dormir à l’intérieur, le carrosse resterait inéluctablement à quai jusqu’au lendemain.

L’homme qui lui faisait face ne semblait guère lui montrer plus d’intérêt qu’un pou sur le crâne d’un chauve, ce qui la contrariait grandement. En d'autres lieux d'autres temps, elle se serait essayée à moult minauderies, l'œil charbonneux et la bouche en cœur ou encore par quelques battements de ses longs cils bruns soyeux pour un effet œil de biche garanti. Le désappointement s'affichait maintenant sur le joli minois.
Depuis quand se préoccupait elle de connaître les sentiments d’un mâle à son égard ? L’évidence de la réponse frappa Galeswinthe de plein fouet. Elle recula d'un pas, narines frémissantes.

Impossible en effet. Même si ce n'est point françoys pensa-t-elle. Ce serait fort inconvenant de partager votre bouche monsieur Balsamo.

Et d'une langue qui fourche. Aie Aie Aie ! Avez vous oncques vu jeune femme plus maladroite ?

Humpf... votre couche... couchette pardon... voiturette... votre véhicule là !

L'apothéose restait à venir, la jeune mairesse en restait persuadée. Elle rasa le carrosse presque ventre à terre et récupéra ses petits souliers. Il était temps de déguerpir ou de filer à l'anglaise, passez moi l'expression. Noyer pour se noyer autant que ce soit éloigné de l'italiano. Gabrielle Fremyn dicte Galeswinthe jeta un coup d'œil par dessus son épaule, embrassant une dernière fois de ses prunelles bleutées la haute silhouette de Joseph Balsamo, pli marquant le front pur et s'éloigna démarche claudicante resserrant tout autour de ses frêles épaules les pans de sa robe manteau. Sa domesticité devait s'inquiéter, des gens seraient probablement partis à sa recherche. Elle marcherait ainsi jusqu'au petit matin supputant pour se rassurer.

_________________

Gals "J'ai déposé mes rêves sous tes pieds. Marche doucement car tu marches sur mes rêves" W. B. Yeats
Back to top Go down
View user profile http://droits-divins.foruml.biz/profile.forum?mode=viewprofile&a
Sponsored content




PostSubject: Re: Is there something over the rainbow ...   

Back to top Go down
 
Is there something over the rainbow ...
View previous topic View next topic Back to top 
Page 1 of 1
 Similar topics
-
» Rainbow circle around the sun
» weird rainbow creatures that put demons into people and other weirdness? What's with all the rainbow stuff and the hoops tornado?
» Surfing A Rainbow of Water
» Congratulations Rainbow!
» A Rainbow Dream

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
~ !? Divine Rights ?! ~ :: + Middlesex County + :: . London .-
Jump to: